Football américain : Les Molosses ont éteint le Flash

 

Les tribunes étaient clairsemées avant l’entame, mais les tambours du Flash sonnaient déjà, et les féminines molosses tentaient de leur répondre. L’ambiance s’annonçait sportive, et on savait d’avance que sur le terrain le fair play serait de mise lors de ce match de football américain.

Le Flash se présentait avec un effectif fortement renouvelé, jeune tout comme l’équipe canine. Cette dernière ayant d’ailleurs puisé chez son adversaire coachs et joueurs à l’intersaison. Mais toute cette marmaille a grandi ensemble au décours des rencontres juniors, rassemblements régionaux et équipes de France. Autre motif de satisfaction, aucun import nord-américain de part et d’autre.

Si les Molosses nous avaient montré  qu’ils savaient faire il y a une semaine (victoire face aux Cougars), avec une défense (presque) imperméable et une attaque efficace à la passe, le Flash se cachait malgré lui derrière la neige (match reporté).

 

Qu’allait donc nous proposer cette rencontre ? Finalement beaucoup d’interrogations….

Les visiteurs reçoivent à l’engagement et nous proposent d’emblée un de leur meilleur drive du match, soit 12 yards de progression. Les locaux faisaient pire en se dégageant d’emblée. Enfin non, ils convertissaient leur 4ème tentative grâce à un surnombre adverse. Même cause, même effet sur la 4ème tentative suivante. Même à 12, les chiens n’arrivent pas à stopper la progression (ce qui est somme tout logique !) … La défense blanche bloque une 3ème fois l’attaque noire et jaune, à 11 joueurs cette fois-ci.

1, 2, 3, 4 (une séquence que nous allons apprendre par cœur durant la rencontre …). Les molosses doivent dégager depuis leurs 23 yards… mais le snap est trop haut et le punter recouvre le cuir dans son embut ! 2 -0 après ce coup de tonnerre. Le Flash mène au score sans effort.

Du coup on passe la 1ère mi-temps parce que tout le monde sait compter jusqu’à 4….  Mais on note au passage les performances défensives des 2 équipes, agressives et efficaces.

 

Au retour des vestiaires on espère tous que les escouades offensives seront enfin d’attaque.

Le Flash est acculé à son embut … Le safety est tout proche, et c’est l’occasion pour les Molosses de répondre à l’identique. En 4ème tentative sur leurs 5 yards les noirs tentent de se dégager mais les blancs contrent le coup de pied et le récupère (Adel Bafdile). Les chiens mordent d’entrée, et sont à 6 yards …. Mais l’attaque toujours aussi stérile laisse Adel Bafdile tenter d’ouvrir la marque par un field goal. Poteau rentrant !! Les Asnièrois passent devant. 2 – 3.

La foudre va enfin parler, mais contre le Flash : le jeune François Brémond se fait intercepter par Adel Bafdile (tiens, encore lui) qui remonte le terrain pour un beau pick six de 40 yards. 2 – 9 (transformation à 1 point ratée).

Un beau retour de Stéphane Fortes sur la remise en jeu laisse penser qu’enfin le match va s’emballer.

Mais le scenario de la 1ère mi-temps reprend : punts de part et d’autre…. Les 2 jeunes QB ont du mal à trouver leurs cibles. Passes imprécises ou receveurs maladroits. A ce jeu-là le jeune François Brémond, se fait malheureusement intercepter une seconde fois par le même Adel Bafdile. Puis il s’en faut de peu pour que son homologue ne l’imite.

Jamais les Molosses ne convertiront ces opportunités par des points. Il faudra attendre la fin de match et le dernier drive des altoséquanais pour les voir enfin progresser et remonter le terrain. Le moment tombe bien, les secondes, les minutes s’égrènent…

Les Séquano-Dionysiens disposent néanmoins de plus de 2 minutes pour faire 60 yards et tenter d’égaliser ou de reprendre l’avantage. Mais ce diable d’Adel Bafdile sort à nouveau de sa boite pour une 3ème interception. Le score est scellé.

Score final : Flash 2 – 9 Molosses

Les Molosses s’imposent donc difficilement, dans une rencontre ou aucune escouade offensive n’aura marqué le moindre point, face il vrai à des défenseurs bien en place. Messieurs les attaquants, va falloir travailler dur ! Très dur.

L’adrénaline n’est malheureusement montée chez les supporters canins que lorsque le QB Camille Thouary est victime d’un méchant plaquage à retardement après le coup de sifflet de l’arbitre. On craint pour sa cheville ; mais il se relèvera et reprendra sa place. Plus de peur que de mal.

Pour débloquer la situation les 2 équipes auront même osé jouer à 12, mais sans tromper les arbitres, qui auront su refroidir les ardeurs de fin de match. Un Flash – Molosses c’est toujours chaud ; mais là on est resté sur notre faim…

Grosse pensée pour Jason, défenseur emblématique du Flash, sorti sur apparemment une sévère commotion.

Merci à AnnieShnaider.photo pour toutes les photos

Oops...
Slider with alias Flash Molosses not found.

Football américain

Retrouvez l’ensemble des photos ici